Product Hunt est un cas d’école de projet qui s’est développé grâce à sa communauté.

Le site permet aux utilisateurs de partager et de découvrir de nouveaux produits, essentiellement dans l’univers tech. Il dispose d’un système de vote et de classement pour récompenser les produits les plus plébiscités.

Aujourd’hui, l’utilité de Product Hunt est évidente.

Mais ce n’était pas le cas au début. C’est typiquement le genre de bonne idée difficile à mettre au point et qui reste… au stade de l’idée. 

Il faut parvenir à créer une habitude chez les gens et à construire une communauté assez engagée pour que suffisamment de nouveaux produits d’excellente qualité soient partagés tous les jours.

Pourtant, Product Hunt s’est imposé comme un site incontournable.

Pour de nombreuses personnes travaillant dans la Tech, Product Hunt est l’un des premiers onglets à ouvrir le matin.

Pour les entrepreneurs et Marketeurs qui lancent de nouveaux produits, c’est un passage obligatoire. C’est devenu le premier élément à placer sur son calendrier de lancement.

Des dizaines d’articles et de guides ont été écrits pour expliquer comment bien y réussir son lancement.

Le site est également devenu la figure de proue de la communauté des Makers, très active sur Twitter. Ils ont réussi à fédérer des milliers de personnes à travers le monde, qui partagent cette passion pour le fait de créer des projets et de faire des choses par soi-même.

Dans cet article, je vais essayer de répondre à deux questions :

  • Comment bien construire un produit avec sa communauté ?
  • Quelles leçons peut-on en tirer du succès de Product Hunt ?

La construction de Product Hunt 

Pour bien comprendre, prenons quelques minutes pour retracer l’historique de Product Hunt.

Product Hunt a été créé par Ryan Hoover, en 2013.

Dès le départ, Hoover fait le choix d’adopter une approche communautaire de la construction de son produit.

À la base, le produit n’existe uniquement au moyen d’une newsletter quotidienne. Hoover partage les produits qu’il trouve cool et invite ses amis à contribuer.

Cette newsletter permet de valider l’intérêt de la communauté Tech (celle qu’il souhaite cibler) pour son idée.

Ce n’est que plusieurs mois après, qu’il passe à l’étape suivante : construire un site pour matérialiser davantage le projet.

Il invite son premier cercle d’amis et de curieux à venir le tester.

Le site est basique et propose uniquement les fonctionnalités essentielles : on peut proposer son produit et voter pour ceux qui nous plaisent.

Quelques dizaines de personnes testent le site, donnent leurs feedbacks et permettent à Hoover de l’améliorer. Toujours en gardant à l’esprit de ne proposer que les fonctionnalités de base.

Hoover parle ensuite de son projet à ses contacts journalistes, ce qui lui permet d’obtenir quelques articles et d’attirer de nouveaux curieux sur Product Hunt. Hoover se charge de les onboarder et de les accueillir manuellement.

En parallèle, il blog et partage son aventure de manière transparente. Il écrit notamment un article dans lequel il explique comment il est parvenu à faire venir ses premiers 2 000 utilisateurs, en faisant uniquement des choses qui ne scalent pas.

Cette démarche de construction publique de Product Hunt permet d’impliquer les utilisateurs dans l’aventure, d’obtenir des feedbacks ultra-qualifiés de la part de sa communauté et de générer de l’attention autour ce qui est en train de se construire.

En 2014, un an après sa création, Product Hunt lève $6,1 million et compte 9 salariés.

Hoover et Product Hunt continuent de faire des choses qui ne scalent pas, pour souder et fédérer la communauté : ils envoient des produits et cadeaux à leurs utilisateurs, ils organisent des brunchs à San Francisco (lieu de naissance de Product Hunt), et s’appuie ensuite sur leur communauté pour organiser des meetups à travers le monde entier.

Le produit est excellent et répond à un vrai besoin. Les utilisateurs de Product Hunt en parlent autour d’eux et bloguent sur leur expérience avec la plateforme.

En 2016, le projet qui a démarré au moyen d’une simple newsletter, est racheté par AngelList pour 20 millions de dollar. 

Aujourd’hui, le site génère plus de 9 millions de visiteurs mensuels et envoie plus d’1 million d’emails par jour.

succès product hunt communauté

Product Hunt est une réussite phénoménale.

Quelles leçons retenir de ce succès ? Comment s’en inspirer pour construire sa communauté ?

1. Un vrai MVP ne nécessite aucune technique

Quand on pense à créer un Produit Minimum Viable (MVP) pour son projet, on imagine devoir créer son site ou son App uniquement avec quelques fonctionnalités de base.

Mais on place déjà la barre trop haute !

Un MVP sert à tester rapidement son idée et l’intérêt de sa cible. Dans la majorité des cas, cela peut être fait de manière très rudimentaire, avec des bouts de ficelle.

Pour Product Hunt, créer un site avec un système de classement et de vote aurait déjà été trop sophistiqué et complexe.

Le moyen le plus basique pour tester leur idée était d’envoyer un email avec une sélection des meilleurs produits du moment :

  •  Aucun développement technique n’est requis
  • C’est gratuit
  • Cela prend quelques minutes à mettre en place
  • L’intérêt des gens est directement mesurable

Product Hunt s’est lancé au moyen de l’email. Mais ils auraient très bien pu créer un groupe Facebook, une conversation Whatsapp ou un groupe sur Slack. Peu importe.

L’important, c’est que la proposition de valeur soit claire et simple à comprendre.

MyLittleParis a commencé en partageant les bons plans à découvrir, à Paris. Comme Product Hunt, l’aventure a démarré par une simple newsletter, envoyée à quelques amis. Quelques années plus tard, ils se sont fait racheter par AuFeminin.com pour plusieurs dizaines de millions d’euros.

Menu Next Door proposait aux particuliers de commander des plats concoctés par leurs voisins. Plutôt que de construire une App ou un site avec un système complexe de réservation et d’attribution de commandes, ils ont simplement commencé par un groupe Facebook. Ils ont utilisé la meilleure approche pour tester leur idée et acquérir leurs premiers utilisateurs.

Ryan Hoover a d’ailleurs récemment écrit un excellent article sur la tendance du “no code” : il est devenu simple de créer un produit complexe, sans toucher à aucune ligne de code. 

“These tools are reducing the amount of time and coding expertise required to translate an idea into something people can use. You no longer need to become a programmer to build things on the internet, empowering a new wave of makers from different backgrounds and perspectives.”

2. Construire et impliquer sa communauté

À chaque étape du développement de Product Hunt, Ryan Hoover veille à impliquer sa communauté :

  • Il proposait à ses amis de partager les produits qu’ils préféraient, dans la newsletter initiale
  • Lorsqu’il a mis au point la première version de son site, il invitait une poignée d’amis à le tester pour lui faire des retours et lui permettre de l’améliorer
  • Hoover onboardait manuellement les centaines de premiers utilisateurs de son site pour leur souhaiter la bienvenue, transmettre les messages importants et assurer une expérience exceptionnelle
  • Le produit en lui-même est extrêmement communautaire : n’importe qui peut soumettre sa création et voter pour celles qui l’intéressent

Product Hunt communauté feedbacks

Hoover a méticuleusement sélectionné les premiers membres de sa communauté. 

Il connaissait chacun des premiers beta-testeurs de son produit : entrepreneurs, fondateurs de startups et investisseur.

Cela lui a permis de donner le ton sur le type de communauté qu’il souhaitait construire et le genre de personnes qui en fait partie. 

L’esprit d’une communauté reflète la personnalité et les valeurs de ses premiers membres.

3. Le choix d’une niche que Ryan Hoover connaissait sur le bout des doigts

Product Hunt ont réussi à rassembler un groupe de makers passionnés et d’early adopters qui adorent être à la pointe et connaître les derniers produits Tech cool. Ils ont créé un produit avec une valeur simple, qui collait parfaitement aux attentes de cette niche.

Ce n’est pas un hasard.

Hoover possédait une excellente connaissance de ce marché. Il y baignait depuis plusieurs années et a occupé plusieurs postes liés à la conception de produits, dans des startups de la Silicon Valley financées par des fonds d’investissements.

Il savait où il mettait les pieds. Il savait quel type de produit allait plaire à cette audience.

C’est un point important ; j’y reviens dans la conclusion.

4. Créer de l’engouement avant la sortie du produit

Le Marketing d’un produit doit être pensé dès la première brique de celui-ci. 

La méthode traditionnelle consiste à passer plusieurs semaines à construire un site fonctionnel, pour ensuite investir dans le Marketing, se demander comment acquérir du trafic et convertir ses visiteurs en client.

Cette méthode fonctionne sous plusieurs conditions, donc celle d’être capable d’investir des sommes importantes dans les canaux payants d’acquisition (Facebook Ads, Adwords, etc).

Mais ce n’est pas la plus efficace. Les utilisateurs acquis au moyen de canaux payants sont moins engagés. Il est plus difficile de construire un sentiment de communauté avec eux. Ces personnes sont venues via une publicité. Dès qu’elles en verront une meilleure ou que le produit ne répondra plus entièrement à leurs attentes, elles iront voir ailleurs.

Dès le départ, Hoover a pris une position inverse, en construisant le produit en public et en impliquant sa communauté.

Cette méthode est plus difficile à mettre en place. L’effort initial est plus manuel et laborieux.

Il n’y a pas encore de produit et les gens n’en retirent pas une valeur immédiate. On attire uniquement son cercle proche et les personnes les plus motivées.

Mais cette méthode présente l’immense avantage de créer de l’attente et de l’engouement pour le produit en construction.

Des centaines de personnes sont au courant qu’il va arriver, avant même son existence. Cela les rend impatients et leur donne envie de noter la date de lancement dans leur calendrier.

Le jour du lancement de Product Hunt, les 2 000 personnes de la communauté qu’Hoover avait construite en faisant des choses qui ne scalent pas, étaient prêtes.

“While building out your MVP, it’s important to start building out the distribution in parallel: A Twitter following, an email list, anything that’d help get the word” – Ryan Hoover

C’est la même chose pour un crowdfunding. Le sort de celui-ci ne se joue pas pendant les 3 ou 4 semaines de la campagne en elle-même.

Une campagne se gagne pendant les mois précédents. Il faut  créer sa communauté et rassembler ses premiers utilisateurs des mois ou des années à l’avance. Leur donner envie de suivre l’aventure et les exciter à l’idée du futur lancement.

Conclusion : Le succès de Product Hunt et de Ryan Hoover s’est construit bien plus tôt

Product Hunt est l’un des meilleurs exemples de produit construit grâce à une communauté engagée.

S’il y a une chose à retenir, c’est que Ryan Hoover ne s’est pas concentré sur des “hacks” pour trouver ses premiers utilisateurs. Il a pris le temps de créer des liens individuels avec les personnes qui allaient constituer sa communauté et de construire une offre qui correspondait réellement à leurs attentes.

Pendant longtemps, il n’avait aucun chiffre impressionnant de croissance sur lequel il pouvait se vanter. Mais il créait un terreau fertile pour une croissance saine, solide et durable.

L’aspect dont on parle un peu moins, c’est le parcours de Ryan Hoover, avant la création de Product Hunt.

Hoover ne s’est pas attaqué à un marché et un univers qu’il ne connaissait pas du tout.

Il possédait le profil parfait pour exécuter cette idée : il avait déjà passé une décennie dans l’univers de la Tech, s’était bâti une bonne réputation et avait noué des liens avec des personnes importantes de cet écosystème.

Ses premiers utilisateurs étaient tous des employés de startups importantes, des entrepreneurs reconnus et des investisseurs prestigieux de la Silicon Valley.

I reached out to Carmel DeAmicis, a reporter for PandoDaily. We met once before and the respect I earned guest writing on the popular tech publication helped me land a last minute meeting later that night” – Ryan Hoover

Grâce à son expérience, il savait précisément comment construire son produit, ce que le marché attendait et comment parler à ses premiers utilisateurs.

Product Hunt n’est pas le fruit de quelques bons choix, mais l’aboutissement d’un travail d’une décennie.