Living and dying on the internet

Je ne sais plus vraiment comment je suis tombé sur ce livre. Certainement en naviguant sur Youtube (je crois que c’était en regardant une vidéo de Ryan Holiday, mais je n’en suis plus certain).

Living and Dying on the Internet” est l’autobiographie d’Alex Day, un Anglais qui a aujourd’hui 29 ans.

Alex Day grandit en même temps qu’Internet. Rapidement, il devient l’un des plus gros Youtubeurs du Royaune-Uni. Il est l’un des premiers à amasser plusieurs centaines de milliers de vues sur ses vidéos. 

L’idée de publier des vidéos sur Youtube lui est venu de la manière la plus innocente et désintéressée que l’on puisse imaginer. Avant de se lancer, il n’avait aucun plan, ni objectif. Il souhaitait faire ce qui lui plaisait et faire rire ses amis. 

Il poste des vidéos, sans rien attendre en retour. Il ne se préoccupe pas de ses résultats ou de ses chiffres. Lentement et surement, cette approche lui permet de développer des compétences et une audience.

Alex raconte son ascension parmi les jeunes anglais les plus populaires du pays.

Il sort des chansons qui marchent bien, mais ne parvient pas pour autant à devenir une superstar internationale. Il raconte l’histoire d’un jeune qui rêve de célébrité et de devenir une star de la chanson.

Jusqu’au jour où tout bascule. Il est accusé par plusieurs de ses ex-copines de s’être mal conduit avec elles.

Sa communauté se retourne contre lui. Il devient l’ennemi numéro 1 et la personne à abattre. Il perd ses amis et se retrouve seul.

Il passe de la gloire à la haine en quelques jours. Sa vie se brise.

Il raconte ensuite son chemin pour remonter la pente et faire sa rédemption. Il raconte ses combats contre lui-même et l’importance qu’a eue la méditation à ce moment de sa vie.

Comment continuer à vivre quand tout s’effondre ? Comment passer à autre chose et obtenir le pardon de ceux que l’on a blessé ?

La fin du livre est une leçon de stoïcisme à l’ère moderne. J’ai bien aimé.

 

1- “Hedge” de Nicolas Colin
2- Biographie de Michel de Montaigne – Stefan Zweig
3- Le Comte de Monte-Cristo – Alexandre Dumas