E-myth Michael gerber

E-Myth” de Michael Gerber est le genre de livre qui ne paie pas de mine, vers lequel je ne me serais pas tourné si on ne me l’avait pas recommandé.

L’auteur explique pourquoi la grande majorité des petits business n’arrivent pas à survivre et à passer le cap des quelques années d’existence.

Il commence par expliquer qu’en tant qu’entrepreneur, nous jonglons tous avec 3 rôles différents en nous :

  • Le manager : il est pragmatique, aime le contrôle et aime anticiper les problèmes
  • L’entrepreneur : il est rêveur, possède une vision long terme pour son business et aime poursuivre les opportunités qui s’offrent à lui
  • Le technicien : il aime faire les choses. Il est heureux dans l’action et prend le temps de bien faire son travail, à la manière d’un artisan

Pour réussir un business, il faut parvenir à combiner et maintenir un équilibre entre ces 3 personnalités. Chaque rôle doit contribuer au développement du projet.

Le problème, c’est que la plupart des entrepreneurs qui se lancent sont des techniciens. Ils créent une entreprise parce qu’ils sont bons dans leur domaine, mais ne se préoccupent pas des deux autres rôles, pourtant essentiels.

Ils aiment écrire, cuisiner, ou peindre. Mais ils ne se préoccupent pas du reste. Ils pensent qu’il leur suffit de bien faire ce dans quoi ils sont bons, pour réussir.

Gerber explique que le porteur de projet se place au service de son entreprise. C’est une erreur. Pour réussir, il doit inverser cette relation et créer un entreprise qui soit à son service.

Cela signifie qu’il doit créer des systèmes et des processus.

Il faut raisonner comme si le business que l’on crée allait être franchisé (qu’il le devienne, ou pas).

Il faut s’imaginer déléguer toutes les tâches opérationnelles qui permettent de faire tourner le business au quotidien.

Pour cela, il faut prendre le temps d’expliquer comment les choses fonctionnent et de quelle manière on procède. 

Les tâches à réaliser doivent être détaillées de la manière la plus claire et no-brainer possible, pour que chaque nouvel employé sache précisément ce que l’on attend de lui.

Le système va permettre à tout le monde de gagner du temps pour innover et itérer sans cesse sur les processus.

Gerber explique qu’il faut voir son entreprise comme un système global, dans lequel chaque partie s’intègre avec les autres.

C’est la seule manière de créer une expérience à la fois unique, et uniforme. De faire en sorte que le client vive la même expérience, à chaque fois qu’il fait appel au business en question

En ce sens, il considère que McDonald est l’entreprise la plus exceptionnelle au monde. Ils ont crée un système et des processus tellement performants, qu’ils peuvent servir des millions de clients, dans leurs 28 000 points de vente, avec la même expérience.

Le livre est assez difficile à résumer. Le résumé que j’en ai fait omet pas mal de choses importantes. Mais le livre est passionnant. Je ne peux que recommande sa lecture.

Il propose un excellent panorama de comment structurer et organiser les différentes parties de son business.

Je trouve que la promesse du livre : “Pourquoi la plupart des petites entreprises échouent et que faire pour réussir” est respectée. Et c’est fort.