Eleven rings - Phil Jackson

Eleven rings – The soul of success” est la biographie de Phil Jackson, le coach le plus titré de l’histoire de la NBA.

Il a remporté 11 titres (les joueurs et entraîneurs qui remportent un titre de NBA reçoivent une bague, d’où le titre du livre) : 6 avec les Chicago Bulls de Michael Jordan et 5 avec les Los Angeles Lakers de Kobe Bryant.

Dans ce livre, Jackson parvient habilement à faire le récit de ses saisons en tant que coach, tout en y incorporant sa philosophie de management.

On découvre que la spiritualité et la philosophie jouent un rôle déterminant dans sa vie et sa carrière. Ses méthodes de management et de leadership sont très inspirées des philosophies Zen et Bouddhistes. Je crois qu’il n’y a pas une page du livre où il n’y fait pas référence.

Le décalage entre le métier de coach NBA, qui est un univers à l’intensité folle et aux enjeux financiers colossaux, avec la recherche permanente de calme et de zénitude dont témoigne Phil Jackson est saisissant.

“That’s why at the start of every season I always encouraged players to focus on the journey rather than the goal” – Phil Jackson

Il s’adonnait notamment à la méditation de manière intensive et essayait de convertir toutes les équipes successives qu’il a eues en main.

C’est beaucoup plus qu’un livre sur le basket. Il y parle de philosophie de leadership, de management et de vie au sens large.

If your mind is empty, it is always ready for anything, it is open to everything. In the beginner’s mind there are many possibilities; in the expert mind there are few” – Shunryu Suzuki, dans “Zen Mind, Beginner’s Mind”

Au début du livre, il explique que son approche du coaching se base énormément sur la théorie des 5 stades du développement d’une tribu, tirée du livre “Tribal Leadership” :

  • Stade 1 : La tribu est caractérisée par de l’hostilité et un sentiment commun que “la vie craint”
  • Stade 2 : La tribu est composée d’individus qui voient comme des victimes, avec le sentiment que leur vie personnelle est nulle
  • Stade 3 : Les individus de la tribu sont concentrés sur leurs accomplissements individuels et motivé par l’adage “je suis bon (et tu ne l’es pas)”. Il s’agit essentiellement de loups solitaires
  • Stade 4 : L’équipe commence à avoir une conscience collective qui se forge dans l’adversité. Plus l’ennemi est fort, plus la cohésion du groupe sera forte
  • Stade 5 : Le dernier stade est le plus dur à atteindre. Il s’agit d’une phase dans laquelle les membres de la tribu font ce qu’ils font de manière innocente. Ils agissent pour l’amour de la chose en elle-même (en l’occurrence, le basket). Le sentiment commun est celui de penser que “la vie est belle”

Son objectif était de faire passer l’équipe qu’il coachait au niveau supérieur.

J’ai adoré le livre et sa double dimension sport / leçons de vie.

Je finis cet article avec une citation de Kobe Bryant qui parle de Phil Jackson, tirée du livre :

“It’s not just a Basketball way of leadership but a philosophy of how to live. Being present and enjoying each moment as it comes. Letting my children develop at their own pace and not trying to force them into doing something they’re not really comfortable with, but just nurturing and guiding them along. I learned that all from Phil.”


Le reste de mes lectures :

1- Hedge – Nicolas Colin
2- Biographie de Michel de Montaigne – Stefan Zweig
3- Le Comte de Monte-Cristo – Alexandre Dumas
4- Living and Dying on the Internet – Alex Day
5- Doctom Secrets – Russel Brunson

6- Le joueur d’échecs – Stefan Zweig
7- 
The War of Art – Steven Pressfield
8- Martin Eden – Jack London