Mon année 2018 a été intense.

J’ai définitivement terminé mes études fin 2017, j’ai emménagé à Paris début 2018 et effectué ma première année complète dans le monde du travail.

En parallèle, j’ai toujours été animé par une volonté de faire des choses créatives à côté, pour moi. Que ce soit pour l’écriture d’un deuxième livre, que j’ai commencé puis mis en pause, ou pour le développement de ce blog, sur lequel je me concentre depuis début septembre.

J’ai pris ces quelques jours qui précédent le Nouvel An pour faire un petit bilan de mon année, et poser quelques jalons pour 2019.

Le temps passe à une vitesse folle

La première chose qui me frappe quand je repense à 2018, c’est la vitesse à laquelle cette année est passée.

Je me revois il y a un an. Je sortais de mes études et venais tout juste d’arriver dans le monde de travail, sans trop savoir à quoi m’attendre. Un peu triste de refermer le chapitre “vie étudiante” de ma vie, mais excité d’en entamer un nouveau.

Un an plus tard, je suis satisfait de ma situation à tous les niveaux, aussi bien professionnelle que personnelle.

Pour autant, je mesure à quel point les jours, les semaines et les mois sont passés vite.

Je pars le matin à 9h, je rentre le soir vers 19h30 / 20h00. Je répète ce schéma 5 fois de suite.

La semaine est finie. Où est-elle passée ?

Ce rythme laisse peu de temps pour soi. Peu de temps pour faire des choses à côté. 

Fin novembre, j’ai fêté mes 25 ans. Je suis passé dans le côté obscure, qui me fait glisser lentement vers les 30 ans.

J’ai l’impression que les 5 années dont je dispose devant moi, avant ce nouveau cap, sont déterminantes. Je suis libre et je n’ai pas encore de réelle attache. C’est le moment pour essayer des choses, prendre des risques et oser l’aventure.

La première leçon que je retiens de 2018 est donc de ne pas m’endormir dans ma situation actuelle. Celle-ci est très confortable, mais je ne dois pas oublier cette volonté de repousser ma zone de confort et d’explorer mes limites. En faisant attention à garder un équilibre avec ce que je souhaite construire sur le long terme.

Continuer à être rigoureux et focus

Avoir un side project (dans mon cas, ce blog) en plus d’un job salarié demande une grande rigueur.

Je dois faire très attention à la manière dont je gère mon temps et mon énergie. Si je ne suis pas rigoureux, les semaines peuvent très vite se terminer, sans que rien n’ait avancé.

En 2018, je m’en suis assez bien sorti sur ce point, particulièrement sur la dernière partie de l’année.

En semaine, je dédie 30 minutes à 1 heure de travail sur mes side projects par jour, et le week-end 2 à 3 heures. Quand je sais que je sors le soir, je mets les bouchées doubles la veille ou me lève plus tôt le jour même, pour avancer.

Ce mode de fonctionnement me convient bien. En faisant un peu chaque jour, j’arrive à atteindre mes objectifs et publier un article chaque semaine.

Certains préfèrent travailler pendant un gros bloc de temps de 4 à 5 heures le week-end, mais ce n’est pas comme ça que je fonctionne.

Je n’aime pas reposer la réussite de ma semaine sur une seule plage de travail ; le risque de l’imprévu est trop important. Je préfère étaler ce que j’ai à faire sur plusieurs jours, pour prendre de l’avance ou combler mon retard si besoin.

En 2019, j’aimerais maintenir cette hygiène de travail.

Cette année, j’ai également pris conscience de l’importance de mon environnement direct.

Tracer son propre chemin est loin d’être simple. On est facilement en proie aux doutes et la difficulté de la tâche peut être décourageante. On peut tomber dans la facilité sans s’en rendre compte.

C’est pour cela qu’il est essentiel de s’entourer de personnes qui comprennent ce que l’on fait. Mieux, de personnes qui partagent les mêmes ambitions, volontés de création et qui nous tirent vers le haut.  

J’aimerais aller encore plus loin sur ce sujet en 2019 (more on that soon…).

Être patient. Le jeu se joue à long terme !

Je parle beaucoup de l’importance de construire sur le long-terme. J’en ai pris encore davantage conscience en 2018.

J’ai parfois été tenté de lancer des projet pour rechercher les gains à court terme (exemple : une boutique en dropshipping).

Mais je me suis rapidement rendu compte que cela ne m’intéressait pas. Avec ce genre de projet, je ne construis rien sur le long terme : aucune marque, aucun produit ou service durable dans le temps, aucun avantage compétitif. Les compétences que demandent le dropshipping peuvent être développées en montant d’autres projets plus intéressants.

Je préfère poser des bases saines et me concentrer sur mes habitudes quotidiennes.

Prendre le temps de développer l’audience de ce blog, continuer à affiner mon esprit critique et développer mes connaissances en lisant tous les jours.

Début 2018, j’avais également l’ambition de publier un second livre pour la fin de l’année. J’ai travaillé dessus 4 mois et ensuite mis le projet en pause.

j’ai préféré lancer le site sur lequel vous lisez cet article et prendre le temps de rééditer mon premier livre, avant d’attaquer le suivant. Je voulais améliorer certains passages et revoir la couverture. Cette nouvelle version sort dans quelques jours / semaines et j’ai hâte de vous la présenter.

Pour 2019, je vais essayer de mieux structurer mes efforts en me fixant des objectifs à 90 jours (j’en ferai sûrement un article).

L’objectif numéro 1 est de continuer à publier rigoureusement un article par semaine, pour doubler le trafic de ce blog.

Rigueur, patience et ambition pour 2019.