Effectuer un travail créatif, c’est être capable de raisonner sur deux niveaux différents de temporalité.

D’un côté, on doit mettre l’effort et l’énergie pour avancer à court terme. De l’autre, on doit suivre le cap que l’on s’est fixé sur le long terme.  

Les résultats mettent du temps à apparaître, alors que nos efforts sont immédiatement douloureux.

L’océan s’étend autour de nous, à perte de vue. On commence à avoir faim. Peur de ne jamais arriver à destination.

Une impression de se battre contre des moulins à vent peut s’installer et nous saper le moral. La tâche peut paraître insurmontable.

Le concept d’intérêts cumulés est très puissant et peut nous aider à mieux appréhender ce décalage.

Cette notion est issue du monde financier : à chaque fois que l’on obtient des intérêts sur un placement, on les réinvestit sur ce même placement, pour gagner des intérêts sur les intérêts. Notre placement va alors adopter le comportement d’une boule de neige qui devient de plus en plus grosse à mesure qu’on la roule dans la neige.

Ce concept peut également s’appliquer dans notre développement personnel et la construction de notre carrière créative. À chaque fois que l’on apprend quelque chose, cela vient s’empiler et se combiner sur ce que l’on sait déjà. À chaque nouvelle addition de connaissance, on progresse plus vite. À chaque nouvelle création, on s’améliore et on attire de nouvelles personnes.

Au début, il faut faire un effort important, pour démarrer la machine.

Mais à mesure que l’on avance, les résultats et les bénéfices sont de plus en plus visibles. À chaque nouveau pas, on se rapproche un peu plus de nos objectifs.

Gardons en tête que le succès n’arrive pas du jour au lendemain. Les grands changements ne sont jamais soudains. Ils mûrissent et se nourrissent pendant plusieurs années avant de devenir visibles. Une carrière créative met du temps à se construire.

On a souvent l’impression de voir des artistes éclore d’un seul coup et sortir de nul part.

En réalité, on a juste pas vu les dizaines d’années de pratique qui leur ont permis d’arriver à ce stade.

Chaque jour, ils se sont améliorés de 1%, jusqu’au point d’être suffisamment bon pour cartonner auprès du grand public.

La constitution d’une oeuvre ou d’une grande carrière est en grande partie liée à la lente accumulation de petits bouts d’efforts, au fil du temps.

Soyons prêts. 



Cet article fait partie du nouveau livre que je suis en train d’écrire en public. Laissez moi votre email pour ne rien manquer et découvrez les détails du projet sur cette page.

Ne manquez aucun article !Écriture, Marketing & Créativité