Pendant longtemps, j’ai eu une maladie.

J’étais pris d’une fièvre qui me poussait à lancer plein de projets, sans jamais aller au bout. J’y mettais un terme en quelques semaines.

J’étais incapable de me fixer sur quoi que ce soit et de persévérer.

– “Et si je lançais un blog sur le foot ?”
– “Et si je lançais une marque de tee-shirts ?”
– “Et si je lançais un podcast ?”
– “Et si j’essayais de monter une startup ?”

J’étais sans cesse attiré par de nouvelles idées, plus brillantes que les précédentes.

Réfléchir à un projet est excitant.

J’adorais faire des plans sur la comète. J’imaginais à quel point le projet sera cool, j’imaginais les retours positifs de mon entourage.

Mon esprit se faisait piéger. Je ne construisais rien de concret.

J’avais peur.

Peur de rester coincé dans cet état toute ma vie et de ne jamais rien pouvoir créer sur le long terme. Peur d’être condamné à n’avoir que des rêves.

Un jour, j’ai compris que le début d’un projet et que l’idée initiale ne comptent pas. Ce sont des leurres pour notre cerveau.

Progressivement, j’ai appris à domestiquer ce sentiment d’excitation permanente pour chaque nouvelle idée. Je la notais dans un carnet, que je mettais ensuite de côté. Je me forçais à la faire mijoter quelques semaines. Si elle me trottait encore dans la tête, c’est que je tenais quelque chose de sérieux. Dans 95% des cas, je l’avais déjà oublié.

Notre idée nous emballe, c’est super. Mais ne perdons pas de temps à rêver à demain et à notre réussite.

L’excitation des débuts passés, on se retrouve seul face à nous-même et nos créations. C’est à partir de maintenant que tout se joue. C’est ici que se fait la différence entre ceux qui vont au bout, et ceux qui abandonnent.

Les débuts n’ont aucune importance et la fin est encore loin. Beaucoup trop loin pour commencer à y penser. Nous venons d’embarquer sur notre navire.

Quand on regarde en arrière, on ne voit plus déjà les côtes de notre mère-patrie. L’immensité de l’océan nous tend les bras.

Maîtrisons nos émotions. Approchons notre projet de manière froide.



Cet article fait partie du nouveau livre que je suis en train d’écrire en public. Laissez moi votre email pour ne rien manquer et découvrez les détails du projet sur cette page.

Ne manquez aucun article !Écriture, Marketing & Créativité