Quand on commence à écrire sur Internet, on est face à deux options :

  • On crée son propre site / blog, avec WordPress par exemple
  • On s’inscrit sur une plateforme et on écrit directement sur celle-ci, comme Medium

En février 2016, j’ai choisi la deuxième option et me suis inscrit sur Medium.

Depuis, j’y ai publié une centaine d’articles et quand j’y pense, commencer sur Medium a été la meilleure décision que j’ai prise.

Grâce à Medium, j’ai pu :

  • Devenir sérieux et régulier
  • Améliorer mon écriture
  • Construire un début d’audience
  • Faire de très belles rencontres

Tout ceci, beaucoup plus que si j’avais commencé avec un blog WordPress classique.

Avant de vous expliquer pourquoi, laissez moi faire un petit retour en arrière.

Un cimetière des blogs rempli

Je ne compte plus le nombre de blog que j’ai essayé de monter sur Internet : sur le foot, l’actualité, la mode ou encore la politique.

Je me prenais de passion pour un sujet, je créais un blog gratuit et j’y postais des articles.

Évidement, personne ne les lisait.

Il y avait bien 3 ou 4 personnes qui venaient sur mon site quand je postais le lien des articles sur mon mur Facebook, mais rien de plus.

Je ne comprenais rien au Marketing Digital. Je n’avais aucune idée de ce qui se cachait derrière les notions de « trafic » et de « conversion ». Je ne savais pas non plus ce qu’était le référencement naturel.

Mise à part la création d’un site avec la version gratuite de WordPress, je ne savais pas faire grand chose.

Début 2016, je suis tombé par hasard sur la plateforme Medium.com.

J’ai d’abord commencé par lire les articles. Je trouvais le design très agréable à la lecture, il n’y avait aucune publicité et les textes étaient de très bonne qualité.

Au bout de quelques semaines, j’ai créé un profil et je me suis mis à publier mes propres articles, des résumés des livres que je lisais.

Il n’y avait rien à installer, aucune configuration technique, l’interface était épurée et c’était extrêmement simple de publier un article.

L’acte de mise en forme et de publication de l’article procurait un certain plaisir en soit. C’était fluide et beau.

Alors je me suis pris au jeu et j’ai continué à publier des articles. Encore et encore.

J’avais toujours quelques amis Facebook qui lisaient ce que j’écrivais et qui faisaient timidement grimper le compteur de vues. Mais au bout de quelque temps, j’ai remarqué qu’un phénomène assez étrange se produisait.

Un phénomène que je ne maîtrisais pas et dont je n’avais aucune idée de la cause.

Des inconnus tombaient sur mes articles, les lisaient, les likaient et les commentaient.

Au début, je n’y ai pas vraiment prêté attention. Je me disais qu’ils atterrissaient sur mes articles par hasard ou par erreur.

J’ai continué à publier et toujours plus d’inconnus me lisaient. Certains de mes articles commençaient à s’approcher des 100 vues. Ça reste faible, mais ça ne m’étais jamais arrivé avant.

Progressivement, j’ai compris le pouvoir de Medium.

J’ai compris pourquoi toute personne qui débute dans l’écriture et qui souhaite en vivre (d’une manière ou d’une autre) doit absolument s’investir sur cette plateforme.

J’ai compris pourquoi tous les blogs que j’avais créés quelques années plus tôt, avaient tous échoué lamentablement.

Le piège du blogging débutant

Quand on se lance en créant son propre site/blog, on fait face à un triple challenge :

  1. Celui d’écrire des super textes, que les gens vont adorer
  2. Celui de faire du Marketing pour ramener des visiteurs sur ses articles
  3. Celui de le construire techniquement. C’est très simple, même pour ceux qui ne savent pas coder comme moi. Mais il faut tout de même savoir le faire

Comme si le premier challenge ne suffisait pas. Comme si ce n’était déjà pas assez dur d’écrire des bons articles.

Ce que j’ai compris progressivement, c’est que Medium s’occupait des deux autres challenges à ma place. Ils avaient la charge de l’infrastructure technique et surtout, ils m’aidaient à générer du trafic sur mes articles.

Plusieurs millions de personnes se rendent sur Medium.com chaque mois. Une grande partie est anglophone, mais il y a également une bonne part de français.

Cela signifiait qu’à chaque article que je postais, j’avais une chance que des personnes qui se baladent sur Medium tombent dessus de manière organique.

C’était précisément ce qui se passait.

Au passage, c’est l’une des leçons que je tire de l’auteur Nicolas Cole : il ne faut pas commencer par créer son propre blog.

Avec le temps, j’ai compris de mieux en mieux le fonctionnement de la plateforme : les éléments que prend en compte l’algorithme de recommandation, l’importance des publications et toutes les autres fonctionnalités indispensables que propose Medium.

Mieux que ça, j’ai appris à les utiliser à mon avantage.

Je m’en suis servi pour faire grandir mon audience sur la plateforme, générer plusieurs milliers de vues sur mes articles, et approcher la barre des 1 500 followers (ce qui est assez rare pour un compte français).

auteur débutant blog

Posséder 1 500 followers est assez anecdotique (on pourrait qualifier cela de “vanity metric“) et ils ne lisent pas tous religieusement mes articles.

Mais c’est une base de lecteurs réguliers, que je fais grandir sans cesse, et qui m’apporte un autre bénéfice important : de la crédibilité.

Même quand je ne poste rien pendant plusieurs mois, il y a toujours une centaine de personnes qui tombent sur mes articles et de nombreuses personnes qui s’abonnent à mon compte, chaque jour.

Sans rien faire.

Le monde attire le monde.

C’est ça, la puissance de Medium.

L’importance de se focus

Le premier atout que possède Medium est donc de rassembler une base importante de lecteurs, avides de contenus liés au Marketing, à l’entrepreneuriat, à l’écriture et au développement personnel. Précisément les thèmes sur lesquels j’aime écrire.

Mais ça ne s’arrête pas là.

Quand on commence à écrire, l’élan créatif est précieux.

Dans “The War of Art“, Steven Pressfield parle d’un phénomène qu’il appelle “La Résistance” : il s’agit des moyens que notre cerveau utilise contre nous pour nous détourner de notre travail et de notre vocation créative.

La Résistance est très coriace et trouvera toutes les excuses imaginables pour nous empêcher de faire notre travail et nous pousser à la recherche de gratification instantanée (se détendre, regarder Netflix ou sortir boire des bières).

C’est pour cela qu’il faut se créer un environnement propice au travail et éliminer les distractions au maximum.

Quand on commence à écrire, il faut se concentrer sur une seule chose : écrire. Ne pas se laisser distraire par l’aspect technique de la création d’un site, la sélection des bons plugins, le Marketing, la distribution, etc.

L’élan créatif initial est précaire ; il faut le maintenir à tout prix.

Sur ce point, Medium est excellent. L’interface est pensée pour une seule chose : nous pousser à écrire. Elle élimine toutes les considérations extérieures et nous force à nous concentrer sur l’essentiel.

On se retrouve seul, face à une feuille blanche. 

Je quitte progressivement Medium

Aujourd’hui, près de 3 ans après mes débuts, je quitte progressivement Medium.

Mes objectifs évoluent et j’ai l’impression que Medium n’est plus la plateforme adaptée pour me permettre de les atteindre. 

Je détaillerai les raisons qui me poussent à prendre cette décision dans un prochain article.

Quoi qu’il en soit, je considère toujours que c’est LA meilleure plateforme dans laquelle il faut investir son temps, quand on débute.

Je serai toujours reconnaissant envers Medium qui a hébergé mes contenus et m’a servi de tremplin. Medium a allumé un brasier en moi, vis-à-vis de l’écriture.