“No tears in the writer, no tears in the reader”

Avant que je ne commence à écrire, il y a deux ans de cela, je lisais beaucoup trucs sur des conseils d’écriture.

Et l’une des phrases que je voyais souvent revenir, était :

No tears in the writer, no tears in the reader”.

Je voyais ce que cela voulait dire, mais je n’en n’avais pas pris la pleine mesure.

Il y a quelques semaines, j’ai lu “Confessions”, de Nicolas Cole.

Et j’ai compris ce que signifiait cette expression.

Dans ce bouquin, Nicolas Cole parle de son adolescence de gamer sur World of Warcraft, de sa difficulté à trouver sa place et à s’intégrer dans la société. Le genre d’histoires banales d’adolescents, dont on entend souvent parler.

Le style d’écriture était bon, sans être exceptionnel.

Il me racontait sa vie. J’aurais eu mille raisons de m’en foutre complètement et de le prendre pour un grand narcissique.

Pourtant, j’ai adoré ce livre. Du début à la fin, j’étais captivé.

Il n’essayait pas de me convaincre de quoi que ce soit. Il n’essayait pas de me faire avaler une quelconque théorie. Il n’essayait pas de me prouver par A+B qu’il a eu une enfance difficile et qu’il méritait son succès.

Il me racontait juste son histoire, de manière transparente.

Et putain, on sentait que le mec était pris aux tripes quand il écrivait. On sentait qu’il a donné tout ce qu’il pouvait dans son bouquin. Que c’était un exutoire. C’était sa thérapie personnelle.

On sentait que s’il ne mettait pas son histoire sur papier, sa vie était, littéralement, en jeu.

Je me suis identifié à lui. Quand je lisais, à certains moments, j’avais mal pour lui ; à d’autres, je souriais.

Il écrivait la larme à l’oeil. J’avais la larme à l’oeil quand je lisais en retour.

“No tears in the writer, no tears in the reader”

Quand on écrit, l’objectif ultime est de susciter des émotions chez le lecteur (et c’est exactement la même chose pour toute forme de création de contenu).

La seule manière de susciter de telles émotions, c’est de les ressentir soi-même. Au point de devoir absolument les sortir et les mettre sur papier. 

Tout de suite, maintenant.

Diffuse l'amour autour de toi 💕

One Reply to ““No tears in the writer, no tears in the reader””

  1. Cette phrase est simplement incomparable )

Leave a Reply