J’ai toujours pensé que l’écriture d’un livre était le genre de projet réservé aux autres. A ceux qui étaient bon en littérature et en philo.

Jusqu’à ce jour de juillet 2017, à Barcelone, où je me demande : “Pourquoi je n’écrirais pas un livre ? Qu’est-ce qui me retient ?

Ce n’était pas un objectif qui sortait de nulle part. J’écrivais déjà des articles de blog de manière plus ou moins régulière, depuis 2 ans.

C’était juste un projet fou que je gardais dans un coin de ma tête pour plus tard. Mais qu’est ce qui m’empêchait d’en écrire un, maintenant ? Rien.

Mon but, ce n’était pas juste d’écrire un ebook que j’enverrais à mes amis et ma famille. Je voulais écrire un vrai livre papier, que j’allais essayer de vendre à un maximum de gens possible.

Cet article a pour objectif d’expliquer, étape par étape, comment je m’y suis pris pour publier mon premier livre : de la réflexion sur la problématique, à la diffusion, en passant par l’écriture. 📖


#1 — Juillet 2017 📆 : Problématique, plan & réflexion générale. 🤔

Lorsque l’on monte un projet, l’idée initiale importe finalement assez peu. Le plus important est de réussir à engager une dynamique et à se mettre en mouvement.

Je pense d’ailleurs que l’inspiration est un mythe : l’attendre vainement ne fera que repousser le moment où on se lancera. L’inspiration vient en faisant les choses. Pour un livre, l’inspiration vient en écrivant régulièrement (pour ne pas dire tous les jours).

C’est d’ailleurs ce que je fais depuis 2 ans : j’écris et je partage mes réflexions sur mon compte Medium. Sans ambition particulière, si ce n’est celle de prendre du plaisir et de pouvoir me perfectionner à l’écriture. Pendant ces 2 années, j’ai abordé de nombreux thèmes différents, sans aucun sens ni direction particulière. A mesure que j’avançais, je parvenais mieux à cerner les thèmes et problématiques qui m’intéressent (et cela évolue tout le temps !).

Jusqu’à ce jour de juillet 2017 : je ne sais pas précisément quel en sera le thème et la problématique, mais je décide d’écrire un livre.

Il faut forcément démarrer quelque part, avec un début d’idée. Alors je repense aux nombreuses lectures et écrits accumulés depuis 2 ans.

D’ailleurs, depuis le début de l’année 2017, je m’étais mis à utiliser le même système de prise de notes que Ryan Holiday (sans savoir que j’allais écrire un livre 7 mois plus tard). Il l’explique très bien dans cette vidéo :

Je continue à prendre des notes de cette manière encore aujourd’hui. C’est la grande base de ressources et d’idées dans laquelle je pioche lorsque j’ai besoin de plus de contenu pour mes articles.

Ma pile de notes

Progressivement, une ébauche de plan se dessine. Je me revois aller pratiquement tous les soirs sur les coups de 22 heures, dans un café barcelonais du quartier de Poblenou, pour réfléchir aux parties de mon plan.

Au bout de quelques jours, j’ai mon plan, et je garde à l’esprit qu’il sera amené à évoluer.Il s’agit de la matière première de mon livre, sur laquelle j’allais pouvoir commencer à travailler.

Je sais que pour vendre un livre, il ne suffit pas de l’écrire et de le mettre sur Amazon : « Build it and they will come ». C’est également ce que dit Ryan Holiday dans Perennial Seller : vendre un livre, c’est demander à des inconnus de payer une 15aine d’euros et de passer plusieurs heures de leur temps sur un produit dont ils n’ont aucun moyen de savoir à l’avance s’il vaudra le coup. Et, accessoirement, être en concurrence avec des milliers d’autres livres, films, vidéos Youtube, articles Medium, contenus Facebook, etc.

Le challenge est élevé.

Je dois donc réussir à me faire connaître, établir ma crédibilité et construire une base de lecteurs potentiels qui attendront la sortie de mon livre (qui ne sont ni mes amis, ni ma famille). Je dois créer un lien de confiance avec ces lecteurs potentiels. Un lien qui leur fera penser qu’ils en auront pour leur argent, avant même d’avoir le livre entre les mains.

Je pense que l’une des bonnes manières de faire, est de donner beaucoup de contenu gratuit. C’est pour cela que, dès le départ, je décide de publier un article (gratuitement et librement) chaque semaine sur Medium, correspondant à une partie du livre. Mis bout à bout, cela constituera l’intégralité du corps du livre.

Cette publication hebdomadaire présente plusieurs autres avantages :

  • Elle me permet de pouvoir mieux appréhender le processus d’écriture en lui-même : je vois que je réalise un progrès chaque semaine et que je fais un pas supplémentaire vers mon objectif.
  • Elle me permet également d’obtenir des feedbacks sur les articles que j’écris. Je peux ainsi faire des modifications et des ajustements pour la version finale du livre.

Mais se contenter de publier gratuitement des parties de mon livre sur Medium pour attirer des lecteurs et faire augmenter mon nombre de followers, ne suffit pas.

Je dois avoir une relation plus directe avec eux. Je dois leur parler directement.

Pour cela, l’email est l’outil idéal. Je me crée alors une newsletter sur Mailchimp et ajoute un formulaire vers celle-ci au bas de chacun de mes articles.

 

Exemple de formulaire

L’objectif est de constituer une base de lecteurs, à laquelle j’envoie chaque dimanche mon article de la semaine, avec un petit point sur l’avancée de mon livre de la manière la plus transparente possible.

Mes envois de Newsletter hebdomadaire

Le projet s’affine au fur et à mesure. Je sais à peu près où je veux aller.

J’ouvre Evernote et mets mon plan sur papier (ou plutôt sur écran).

De ce plan, je fais un calendrier, qui me donne la date de sortie du livre et que j’affiche sur le mur qui fait face à mon bureau. Au rythme d’un article par semaine et en me gardant du temps pour la relecture, cela m’amène à fin décembre.

#2 — De Août à Novembre 2017 📆 : Focus écriture ✍🏽

Tout est en place. C’est à ce moment que démarre le gros du travail. La partie à laquelle il est impossible d’échapper et sans laquelle le livre ne peut exister : l’écriture.

Chaque semaine, la même routine, pendant 4 mois :

  • Du vendredi au samedi : réflexion sur le plan de l’article de la semaine
  • Du dimanche au mercredi : écriture de l’article
  • Le jeudi : correction, dernières retouches et publication de l’article sur Medium
  • Le dimanche : envoi de la newsletter avec l’article de la semaine

La difficulté est de ne pas détourner son attention et de rester concentré sur le seul et unique objectif : avancer sur l’article de la semaine.

Je faisais également un peu de promotion : je publiais l’article sur mes réseaux sociaux et dans différents groupes Facebook rassemblant les lecteurs que je souhaitais cibler (startup / développement personnel).

Etant tout seul sur ce projet (et travaillant en même temps à temps plein en stage), je n’ai pas énormément de temps à y consacrer chaque jour.

J’aurais pu passer plus de temps sur la promotion, c’est certain. Mais la conséquence aurait été du temps en moins sur l’écriture de mes articles. Je dois faire des choix et j’applique la règle des 80/20.

Mon focus se fait donc a 95% sur l’écriture de mes articles avec un seul objectif : publier en temps et en heure celui de la semaine. 💪🏽

Certains articles marchent bien, d’autres moins. Mais grâce à cette régularité de publication, deux choses se produisent :

  • Mon nombre de followers sur Medium augmente. J’en avais 300 en juillet, je suis arrivé à 1 000 en décembre
  • Mon nombre d’abonnés à ma newsletter augmente également, parti de zéro, je finis avec 300 abonnés

Initialement, je redoutais cette phase exclusive d’écriture. Mais elle s’est plutôt bien déroulée. Mieux que je ne l’avais espéré ! J’étais passionné, j’y ai pris beaucoup de plaisir et ça m’a conforté dans mon choix de vie de continuer à beaucoup écrire.

J’ai désormais une vision beaucoup plus claire de mon livre, ainsi qu’au niveau de l’angle promotion et Marketing.

#3 — Novembre 2017 📆 : Interviews 🎙

Nous sommes mi-novembre, à un peu plus d’un moins de la date de publication. Le gros du livre est rédigé. Je dois encore relire l’ensemble, vérifier la cohérence du tout, rajouter des liens entre les parties ainsi que l’introduction et la conclusion.

En plus de cela, je continue à me poser des questions sur deux sujets :

  • Comment continuer à gagner en visibilité ? Mes articles Medium font déjà un bon travail, mais comment faire plus ?
  • Comment faire en sorte que mon livre (et moi au passage) gagne en crédibilité ?

Une petite idée me trottait dans la tête depuis le début : celle de faire des interviews.

Faire des interviews à un double intérêt :

  1. Me permettre d’enrichir mon ouvrage avec des cas concrets de personnes que je trouve remarquable et qui illustrent les principes dont je parle dans le livre.
  2. Me permettre de faire du Marketing pour mon livre en profitant de la crédibilité et de la visibilité des gens que j’invite.

Au final, j’interview 4 personnes passionnantes, aux horizons très différents :

Cela donne des interviews géniales, que je garde volontairement très longues et qui constituent la deuxième partie de mon livre.

J’en fait également des articles teasing sur Medium, dans lesquels je partage le début des interviews pour générer de l’attention et des abonnés à ma newsletter.

#4 — Décembre 2017 📆 : Les derniers détails 🎁

Décembre, plus que quelques jours avant la sortie de mon livre. La date est prévue au 17 décembre.

Le plus important est de le relire, de le faire re-lire plusieurs fois (merci Alexis et Julie) et de le mettre définitivement sous sa forme finale.

Grâce à ma newsletter, un graphiste me propose (merci à Pierre-François du Studio Kolza) de me faire la couverture du livre en échange d’un exemplaire dédicacé. 💕

Je demande également aux personnes qui me suivent leur avis sur mes différentes idées de titre. Je m’arrête sur « Devenir Remarquable à l’ère du numérique ».

Je fais le choix d’auto-éditer mon livre via le programme Amazon KDP.

Pour un auteur indépendant comme moi, le Amazon KDP est l’outil parfait :

  • C’est de l’impression à la commande. Je n’ai aucun stock à gérer ni aucun frais à avancer
  • Je peux fixer librement le prix de mon livre, tant que celui-ci se situe au dessus des coûts d’impression. Amazon prend, en plus, une petite commission (mais celle-ci est très faible comparé à un éditeur classique)
  • La publication du livre se fait en quelques minutes. Il suffit d’avoir son fichier Word / PDF prêt et d’attendre une dizaine d’heures pour la validation
  • On peut facilement publier au format papier et Kindle.

Aujourd’hui, j’ai fixé le prix du livre broché à 11,50€ (au départ, je l’avais mis à 17,50€, mais je me suis rendu compte que c’était beaucoup trop cher).
Le prix se décompose comme suit :

  • 3,07€ de frais d’impression
  • 0,60€ de TVA
  • 4,36€ de commission Amazon
  • 3,47€ de redevance auteur

Sur le format Kindle, dont le prix est à 4€, je touche un peu plus de 2€.

Les redevances sont très généreuses, comparé à celles d’une maison d’édition classique (mais celle-ci présentent d’autres avantages).

Vient, ensuite le temps de la promotion. J’aurais aimé mieux l’ordonner, en faire beaucoup plus et prendre plus de temps, mais j’ai un peu été pris de court. Malgré tout :

  • J’utilise évidemment mon levier principal : ma newsletter. J‘envoie un mail chaque dimanche, jusqu’au jour J (je continue d’ailleurs encore aujourd’hui. C’est par ici si tu veux t’inscrire). J’estime qu’elle m’a permis de vendre une 30aine de livres. C’est peu, mais relativement à mon petit nombre d’abonnés (300), ce n’est pas si mal. Cela fait environ 10%.
  • Je partage mon livre sur tous mes réseaux sociaux. Cela me permet de vendre environ une 20aine d’exemplaires.
  • J’envoie un pitch de vente de mon livre sur la newsletter de la publication Essentiel (merci Onur) qui compte environ un peu plus de 3 000 abonnés. Difficile de calculer les retombées en termes de vente. Peut-être une poignée de curieux ?
  • Je suis interviewé par une émission de podcast, le Manal Show (merci encore à eux pour leur accueil 😄). Idem, difficile d’estimer les retombées en termes de vente.
  • Je demande à un maximum de monde de me mettre une review Amazon pour essayer de remonter dans les classements. Tim Ferriss-style mais pas sûr que ça soit très efficace 😅
  • J’écris plusieurs articles sur mon compte Medium pour parler de mon livre. Celui que vous êtes en train de lire en est un exemple.
  • Je teste timidement quelques Facebook Ads. J’ai l’impression qu’elles marchent plutôt pas mal, mais clairement à perfectionner.
  • Mon travail de promotion est encore en cours. Je prévois encore quelques articles invités sur quelques blog qui abordent des thèmes similaires au mien.

La promotion est clairement un axe d’amélioration et de travail majeur pour le prochain livre. En plus, bien sûr, d’améliorer la qualité du contenu du livre. J’ai déjà quelques idées, mais je suis preneur de toute suggestion : valentin.decker@gmail.com 🙂

Au final, un peu moins de 70 ventes en 1 mois et environ 300€ de redevances.

Mes statistiques Amazon KDP

C‘est assez modeste, c’est sûr. Mais j’ai des retours positifs de la part des premiers lecteurs et c’est encourageant pour la suite !

Bon, assez parlé, je pars travailler sur le suivant.

Diffuse l'amour autour de toi 💕